Le nom de la gare

Murmures du passé

Quand on donne un nom erroné à la gare ou l’inconvénient d’avoir un voisin trop puissant

En 1855, lors de l’inauguration officielle de la gare, les habitants de Bienville ne sont pas tout à fait satisfaits. En effet, la gare et la voie ferrée se trouvent sur le territoire de leur commune, mais celle-ci porte le nom d’Eurville.

Pourquoi ce nom a-t-il été choisi ?

  • A cause de la présence d’une usine métallurgique importante sur le territoire d’Eurville, usine qui emploie alors plusieurs centaines d’ouvriers. Il est vrai que le trafic de marchandises se fera essentiellement pour couvrir les besoins de cette usine. Seulement, quand on y regarde de plus près, on s’aperçoit que cette usine s’est construite en deux étapes et qu’une partie est située sur le finage de Bienville.
  • Ce n’est pas non plus à cause d’une hégémonie démographique évidente ; au recensement de 1851, Bienville compte 543 habitants contre 672 pour Eurville. L’écart n’est pas si grand.
  • La principale raison est que l’on a choisi ce nom pour faire plaisir au maire d’Eurville, le Baron Lespérut, propriétaire de forges et député de la deuxième circonscription de la Haute-Marne. C’est un peu sa gare puisqu’il a fait pression sur le gouvernement, avec d’autres maîtres de forges haut-marnais pour que la construction de cette ligne qui relie Vitry-le-François à Donjeux, soit accélérée avant d’être prolongée jusqu’à Chaumont.

 Mais les Bienvillois ne se découragent pas.

Le 28 mai 1911, le conseil municipal réitère sa demande de changer le nom de la gare. On rappelle que les bâtiments de la gare ainsi que le quai militaire sont tous situés sur le territoire de Bienville ; cette gare devrait donc s’appelait Bienville mais conscient des habitudes prises, on demande que le nom d’Eurville soit remplacé par celui de Bienville-Eurville, car cela respecterait l’ordre alphabétique.

Le conseil signale de nombreux précédents comme la gare de Chatonrupt-Sommermont ou celle de Maizières-Sommancourt.

La compagnie de l’Est, propriétaire de la gare, répond en signalant que l’appellation Bienville-Eurville pourrait prêter à confusion (avec quoi ?), et propose l’appellation Eurville-Bienville que le conseil accepte dans sa séance du 18 février 1912.

C’est bien beau tout cela, mais qui va payer les nouvelles pancartes de la gare ? Dans sa séance du 29 novembre 1912, le conseil municipal de Bienville accepte de prendre à sa charge les frais occasionnés par le changement de dénomination.

Plus de problème de nom pour la gare !

En 1972, Eurville et Bienville ont été réunies en fusion association (Loi Marcellin). Jean KALTENBACH et André GRAISSAGUEL étant respectivement maire et maire-délégué.

Suite à un référendum majoritairement favorable les deux communes ont fusionné le 21 janvier 1990, avec un seul maire.

Mais toujours est-il que la gare d’Eurville est bel et bien située sur le territoire de Bienville.

Sources :

  • Archives municipales
  • Le siècle d’or du canton de Chevillon d’Hubert HUSSON

Jocelyne SABATES – MAIGRET

Partager ! Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone